Le JLP
09/10/10 : Mais quel Week-end!

Et bien! En septembre octobre, c'est la météo qui me gouverne. Histoire de pouvoir profiter des derniers rayons du soleil pour se balader en vélo avant la noirceur de l'hiver. Donc il y a 3 jours je décide de partir ce vendredi et ce samedi (pas de chance un incontournable est prévu dimanche sinon je serai carrément parti aussi lundi) pour un périple rectangulaire entre Bxl, Namur, Jodoigne, Leuven et Bxl. 200km environ, avec un bivouac libre quelque part du côté de la Mehaigne. Passage à Leuven pour voir un vélociste qui traite les ICE depuis peu, et voir si je ne croise pas un Bullit -:)

Préparation rapide/express : itinéraire pondu à l'arrache avec gpsies.com, randovélo, RaVel et Google Maps. Test de portions du RV10 que je n'ai toujours pas fait, RaVel entre Wanze et Hannut, petites routes pour le reste. Dénivelé pas mal, rien que de quitter Bruxelles par Watermael puis La Hulpe et Rixensart..A faire : encore des tests de route dans le gps, ca doit quand même pouvoir marcher, non?? Point de vue vélo, je ne perds pas de vue que je ne sais toujours pas pourquoi j'ai crevé comme cela à Potsdam!!

Et la réalité dans tout cela?

Je passe 2 soirées sur le pc pour établir le trajet, imprimer un peu des cartes,  et faire les bagages.

Première leçon : tu n'a pas bien rangé après Dynamobile, en plus du b..L provoqué par la pluie dans le stock de matos!! C'est pas bien!! Je dois racheter des piquets pour la tente car il y a du déchet, il me faut un nouveau camping gaz vu qu'il est out,...

Ensuite, la précipitation nuit en tout : je vais quand même oublier 2,3 trucs genre un essuie-main...

C'est parti.

Il est 7h50 quand je quitte la maison. Je roule en terrain connu mais la route est affichée par le GPS. Il a bien pris mon fichier, chouette. C'est juste dommage que les bips des waypoints, dans le trafic de l'heure de pointe, on ne les entend pas vraiment. A Groenendael je découvre l'existence du pont vélo adossé au pont du chemin de fer! Ca fait des années que ce truc est là, je suis passé des tas de fois à côté sans le voir! Il est vrai que j'ai rarement voulu me diriger comme je le fait aujourd'hui!

Sur la chaussée de Bruxelles, on a refait le revêtement, ce qui fait qu'il y a une piste cyclable bien roulante. Ensuite je rattrape l'itinéraire de RandoVélo à l'entrée de La Hulpe. Je vais le suivre un bout jusque du côté de Rofessart où je vais le couper tout droit.

Je me plante dans Rixensart avec tous ces sens interdits qui ne sont pas SUL! Une honte! D'ailleurs, après avoir cherché mon chemin sur le gps, je me fait la montée en sens interdit de la rue du Cyclone. Un type est sur le trottoir et me fait "Eh c'est sens interdit". Je lui répondu aussi sec "Il n'y a pas le sul, c'est un sens interdit illégal!!". En haut devant la gare il y a une voiture de police, cela serait cool qu'ils m'arrêtent, mais non, raté. Je prends le long du chemin de fer un chemin de terre bien connu du coin car il permet de rester en haut de la colline et de rouler à plat ou presque, mais attention il devient VTT. Ne vous y aventurez pas avec une remorque chargée!!! Je n'y repasserai d'ailleurs pas avec le trike! 

A Ottignies, l'autoroute est reine. On a l'impression que toutes les voies sont des voies rapides 2X2 bandes! Grands ronds-points, etc.. Bon ok on a fait un effort, il y a des pistes et les carrefours sont aménagés. C'est juste un peu chiant de perdre la priorité pour traverser (avec force dents de requins pour les cyclistes). Ben oui, vu la masse de bagnoles, soit il y a un automobiliste gentil qui vous laisse passer, soit vous forcez un peu le passage. Ca serait quand même plus malin de laisser la priorité aux vélos, on pourrait passer plus vite, et ca ne gênerait pas trop les totomobilistes il n'y a quand même pas 10000 cyclistes qui passent ici en 24h (même si j'en ai vu plus que ce que je pensais)

A la sortie Corroy le Grand de l'autoroute, l'iti de RV prend un petit chemin juste a côté de l'autoroute. Oh surprise un panneau sens interdit?!?? Mais ou je passe, fourte je me lance... Et hum, en fait, vu le chantier dans la sortie, ils ont dévié le trafic de l'échangeur par le chemin. D'ou le sens interdit.. Heureusement, je suis passé sans le faire exprès dans un "trou" dans la file de caisses, mais évitez de faire cela....Je suppose que les travaux seront bientot finis, à voir l'asphaltage en cours... 

le 42eme kilomètre...

Vers les 11h45 du matin, après être sorti de Bruxelles le long de la ligne 161 et grimpé, grimpé j'en suis à 41.800km quand..pfuuuuu le vélo part en zigzags. Cela faisait déjà quelques minutes que j'éprouvais des sensations bizarres à l'arrière,.... Bon ben ca tombe bien, c'est l'heure de s'arrêter pour diner, mais il faut trouver un endroit. Je me pose a côté du matos d'un fermier et je commence a réparer. Première désillusion : je n'ai qu'un seul démonte pneu dans le matos! Comment se fait t'il???? Heureusement que les pneus de nos jours on les démonte comme pour rien. Avec ce soleil, ca va bien vulcaniser. Pendant que la chimie fait son oeuvre, je dine, sous un soleil qui donne bien pour un 9 octobre!! Bon, la crevaison, ben elle vient des rayons! C'est comme à Dynamobile.... Il se fait que hier soir tout à fait par hasard, j'ai vu un premier rayon détendu et j'ai passé quelques minutes a faire le tour de la roue pour en resserer. Il y a 2 ou 3 endroits ou 3 ou 4 rayons consécutifs sont desserés! Voilà donc effectivement la cause de mes soucis à Postdam cet été. Et ca recommence! Quelle m..e !!! Mais au moins, je sais ce qui se passe maintenant. Allé, la rustine est collée, un peu d'air pour voir, oui ca tient. J'ai par chance le reste de chambre de Potsdam, je vais le mettre sur les têtes de rayons pour protéger la chambre, ca a bien marché à Dynamobile. Mais je ne sais pas encore que la rustine ne va pas tenir à la pression et que la pompe va faire des siennes et ne pas bien se mettre d'où un gonflage approximatif. Donc, 10 minutes plus tard, je passe au plan b : la chambre de réserve. Ooooooooooooooooooooooohhhhhhhhhhhh non didju, c'est pas une neuve comme je pensais c'est renondidju une pas réparée!!! Encore un truc pas fait d'après Dynamobile... Là je plonge dans le dépit le plus profond. Bon allé je colle, mais je n'ai vraiment pas de chance, je ne sais pas ce qui se passe, ces fichues rustines ne veulent rien savoir aujourd'hui? Ou alors chaque fois que je remet la chambre le rayon repousse? En tout cas dès que la roue est remontée et le vélo chargé, pfu dégonflage!! Et quand je réouvre tout, le trou à l'air d'etre chaque fois au bord de la rustine, ce qui fait que je les additionnent les unes à coté des autres,....

Le moral tombe dans le fond des sandales... Quand je laisse le pneu à 2 bars l'air reste, mais si je mets plus, bardaf. Puis c'est la pompe qui ne veut plus gonfler! Je fini par démarrer sur un pneu presque plat, vers la grand route où j'espère trouver une pompe à essence avec un compresseur. Je fait 1 kilomètre et de nouveau arrêt.... Je rechange de chambre, au cas ou, et là ca tient un peu mieux, j'arrive a faire 2 kilomètres et a arriver à une pompe. Effectivement, du moment qu'il y a 3,5 bars, ca dégonfle. Bon dernière idée, je vais voir après une bombe anticrevaison, tout en sachant très bien que ca ne marche pas souvent, mais je ferai de nouveau 2 kilomètres sur la N4 dans un trafic de ouf. A l'entrée d'Ottignies c'est la fin. Je me demande comment faire pour arriver à la gare, ou trouver une Cambio, ou.... Je téléphone à l'équipe. Il y a des Cambio à la gare d'Ottignies, et un marchand de vélo à Wavre à 4 km. Dans les 2 cas, je me demande comment je vais rouler (la gare est aussi a peu près à 4 km). Pendant que je rumine avec ma chambre à air à la main, un dynamobilien passe sur la piste cyclable! Il me reconnait et s'arrête!! En plus il sait bien ou est le marchand de vélo, du coup je lui demande si il peut y aller pour m'acheter des chambres à air, ce qu'il fait avec plaisir!!! Ouf, la situation s'améliore!! Un peu plus tard, le trike est de nouveau sur trois roues bien gonflées, ca fait plaisir à voir, mais je vais prendre le train dans tous les cas, je ne risque pas de nouveau de crever, malgré que j'ai resserré des rayons entre temps....

Plus tard à la gare, je vais chez les chefs de gare. "Bonjour, pourriez-vous me faire traverser les voies? Je suis avec un vélo hyper chargé et je dois aller voie 2" "Ok je viens pas de problème". Je me retrouve donc sur le quai sans problème d'escalier! Juste que les virages à petite vitesse avec le trike, c'est pas le top! Au passage je demande à la chef si il y un train avec des M6. Elle ne sait pas comme cela tout de suite, mais elle sait que le premier train pour Bruxelles venant de Dinant ce sera des breaks. Ce qui veut dire un fourgon pas trop petit, j'avais peur de tomber sur une AM96. L'accompagnateur m'aide à charger le trike, et c'est parti pour 35 minutes de causette dans le fourgon! Et oui, on a parlé vélo en ville, Cambio -:)

A la gare du Nord, je me demande comment je vais descendre l'escalier (pas d'ascenseur). Je suis dubitatif en haut des marches et machinalement je fais un tour sur moi même. Un bonhomme sur le quai me fait " vous voulez un coup de main?" " Ah si vous le proposez je vais pas dire non!" 4 bras c'est toujours mieux que 2.... Il se retourne vers les gens derrière lui et hèle un espèce de grand baraqui "Eh Paulo, viens aider" Voilà une autre paire de bras, en plus dans le genre fort des Halles, qui tape sur l'épaule d'un 3eme!! Ce trice n'est jamais aussi vite descendu les 2 volées d'escalier!!! Après la galère de la journée, ca fait plaisir -Smile Du coup je rentre à la maison épuisé - j'ai quand même fait 60 km aujourd'hui et la fatigue nerveuse c'est pas rien non plus - mais à toute allure.

Et donc que fais-je samedi

Ben oui, normalement je passais à Leuven chez Abikes qui est devenu dealer ICE, histoire de voir le magasin, là j'ai une bonne raison. Au soir l'idée était de prendre Le Baroudeur, mais au matin, voyant le JLP dans le couloir je suis parti avec lui, mon casse croute, le GPS, et le soleil. Arrivé à Leuven je discute le problème de la roue avec le vendeur. Il en arrive à me proposer une nouvelle roue, à double fond. Il n'a pas trop l'air d'accord avec mon idée de simplement rerégler les rayons... Ensuite, il ne sait pas que les QNT ont des cassettes spéciales! Et donc on est obligé de mettre une nouvelle cassette aussi sur la nouvelle roue, une Shimano 11-32 standard. Au passage le mécano me dit que c'est comme cela sur la gamme ICE 2010, plus de cassette 9-32,... A priori on comprend, ca coûte moins cher, encore que là j'en ai pour pas loin de 140 euros, ca fait quand même un peu cher pour une jante 20", mais je n'ai pas vraiment le choix, et avec le double fond comme sur Skink ou Le Baroudeur je sais que je n'aurai plus de soucis avec 50 kilos de charge.......Je repars donc avec une nouvelle roue et je me promets de construire un support de roue pour me faciliter le rayonnage, car je vais traiter la roue d'origine, je vous assure. A la fin de la journée, à part dans une descente près de la maison, je n'ai pas l'impression que le 9 dents me manque beaucoup. On verra à la prochaine descente de la chaussée de Haecht!!!

Quelques photos quand même!

 

 

D'abord le pont vélo à Groenendael.

 

là-bas c'est facile à trouver, il y a un panneau "piste cyclable". Par contre à l'autre bout, il faut savoir que c'est un chemin de terre qui n'a l'air de rien

 

Ensuite la dévi sens interdit à la sortie de l'autoroute

 

J'ai été étonné de voir des bahuts pareils sur ce petit bout de route!

 

Là, l'asphalte tout frais!

Que retenir de ces 2 journées?

Allé, ce dimanche je suis à la maison, on a une petite fete, mais demain lundi je suis encore en congé, on va encore aller se balader le JLP et moi! 

Retour haut de page

Les autres reportages apparentés

03/12/09 Début du Carnet de Bord du JLP
10/12/09 Conclusions après presque 2 semaines
17/12/09 Et une semaine de plus!
27/12/09 On progresse, ce vélo devient vraiment tuné
04/06/10 Evolution de l'équipement
20/01/11 Ce n'est pas l'hiver qui nous arrete